Pourquoi la colocation vous fait-elle progresser dans le cloud?

Blog

Le monde a évolué. Des employés utilisant de nouvelles méthodes de travail aux clients exigeant de nouvelles possibilités, la transformation numérique oblige désormais les organisations à s'adapter à un rythme soutenu. Cette année à Davos, le Forum économique mondial a intitulé cette transformation « La quatrième révolution industrielle », un tourbillon d'évolutions technologiques qui emportera les modèles d’affaires traditionnels, perturbera les dynamiques d'entreprises et conférera d'incroyables possibilités en matière de croissance et de création de valeur.

Une vigueur hybride

Aujourd'hui, le cloud est devenu une véritable référence dans le cadre de cette nouvelle révolution industrielle. Le cloud conduit l'ensemble des CIO à repenser leur approche en matière d'infrastructure des TI, car les poids lourds de l'industrie comme Microsoft Azure, Amazon Web Services‎ et IBM SoftLayer se concurrencent pour offrir les prix les plus bas ainsi qu'une maniabilité supérieure.

Cependant, tandis que la transformation reste certainement encore à faire, la majorité des entreprises ne peuvent pas se fier entièrement au cloud public, en raison de la nécessité de sauvegarder des données sensibles, de respecter les exigences de conformité, ou de garantir un niveau de performance des applications conformes aux attentes des clients.

C'est pourquoi les CIO ont de plus en plus recours à une approche hybride en matière d'infrastructure des TI, alliant la sécurité et la performance des installations sur site avec l'agilité et l'aspect économique du cloud public. Selon IDG, quatre des cinq organisations ont prévu d'adopter un tel système hybride d'ici la fin de l'année 2016.

Tandis que les fournisseurs de cloud investissent également de manière significative pour supprimer les barrières à l'entrée. Les services de connexion privés, tels que Microsoft ExpressRoute et AWS Direct Access, contournent l'Internet public , permettant aux organisations de créer des environnements informatiques hybrides qui répondent aux exigences strictes en matière de sécurité et de performance.

Réunir les clouds

La question actuellement sur toutes les lèvres des CIO concerne la manière de connecter leur infrastructure existante avec efficacité aux services d'accès du cloud privé. En effet, selon l'IDG, 90 % des entreprises européennes estiment que les liens entre la charge de travail locale et celle liée au cloud représente le plus grand obstacle à l'adoption d'un cloud hybride.

Pour répondre à une performance et une fiabilité strictes en matière de réseau ainsi qu'aux demandes relatives à la sécurité des applications, de nombreuses organisations choisissent d'abandonner les stratégies relatives aux centres de données sur site au profit des data centers de colocation. Ces installations permettent aux organisations de placer leur infrastructure informatique privée tout près des points d'accès au plateformes de cloud pour le public, en optimisant ainsi les performances et l'agilité du réseau. Ce type d'architecture en matière d'infrastructure informatique - lorsque les entreprises installent leur infrastructure informatique privée dans le même data center que les points de connexion privée d'accès au plateformes de cloud - est appelé la colocation du cloud hybride.