Interxion publie ses résultats pour le quatrième trimestre et pour l'ensemble de l'année 2013

Actualités

Catégories

Le chiffre d'affaires sur l'ensemble de l'année a progressé de 11 %, atteignant 307,1 millions d'euros
De très importantes commandes ont été enregistrées au quatrième trimestre

PARIS, FRANCE, le 18 mars 2014Interxion Holding NV (NYSE: INXN), l'un des principaux fournisseurs européens de services de data centers de colocation neutres vis-à-vis des opérateurs Télécom et des fournisseurs de cloud, a publié ses résultats pour le quatrième trimestre 2013 et pour l'année qui s’est achevée le 31 décembre 2013. 

« Interxion a enregistré de bonnes performances au cours du quatrième trimestre et de solides résultats financiers et  opérationnels en 2013 sur le segment des “Big 4”, qui comprend les quatre principaux pays où nous opérons, enregistrant une croissance organique des revenus récurrents de 14 % », a affirmé David Ruberg, Président directeur général d'Interxion. « Nous avons en outre bénéficié d’un niveau très élevé de commandes au quatrième trimestre 2013, et cette dynamique s'est prolongée au cours du premier trimestre 2014, certains segments de marché poursuivant leur amélioration. Nous avons obtenu des commandes de plusieurs acteurs d'infrastructure cloud à travers divers emplacements, dont Amsterdam, Francfort, Stockholm et Vienne. En conséquence, près de 70 % de nos investissements annoncés pour 2014 visent à répondre à ces commandes ».

Principaux résultats financiers

  • Le chiffre d'affaires pour le quatrième trimestre et pour l'ensemble de l'année a progressé de 7 % et 11 % pour atteindre respectivement 78,2 millions d'euros et 307,1 millions d'euros (Q4 2012 : 72,9 millions d'euros ; FY 2012 : 277,1 millions d'euros)  
  • L’EBITDA ajusté pour le quatrième trimestre et pour l'ensemble de l'année a augmenté de 8 % et 15 % pour atteindre respectivement 33,8 millions d'euros et 131,8 millions d'euros (Q4 2012 : 31,2 millions d'euros ; FY 2012 : 115,0 millions d'euros)
  • La marge d’EBITDA ajusté pour le quatrième trimestre et pour l'ensemble de l'année a atteint respectivement  43,2 % et 42,9 % (Q4 2012 : 42,8 % ; FY 2012 : 41,5 %)
  • Le bénéfice net pour le quatrième trimestre a augmenté de 73 % pour atteindre 9,8 millions d'euros. Le bénéfice net pour l'ensemble de l'année 2013 s'est élevé à 6,8 millions d'euros (Q4 2012 : 5,6 millions d'euros ; FY 2012 : 31,6 millions d'euros)
  • Le bénéfice net dilué par action pour le quatrième trimestre a augmenté de 72 % pour atteindre 0,14 euro. Pour l'ensemble de l'année 2013, le bénéfice net dilué par action s'est élevé à 0.10 euro (Q4 2012 : 0,08 euro ; FY 2012 : 0,46 euro)
  • Les investissements décaissés, immobilisations incorporelles incluses1 , se sont élevés à 55,3 millions d'euros au quatrième trimestre, et à 143,4 millions d'euros sur l'ensemble de l'année 2013.


Faits marquants opérationnels

  • L'espace équipé a augmenté de 800 mètres carrés au quatrième trimestre et de 6 100 mètres carrés sur l'ensemble de l'année, pour atteindre un total de 80 100 mètres carrés
  • L'espace générateur de revenus a augmenté de 600 mètres carrés au quatrième trimestre et de 3 500 mètres carrés sur l'ensemble de l'année, pour atteindre un total de 59 700 mètres carrés
  • Le taux d'utilisation était de 75 % à la fin de l'année (Fin 2012 : 76 %)
  • Les projets d'expansion à Zurich et à Vienne ont été achevés au cours du quatrième trimestre 2013
  • La construction de nouveaux data centers à Stockholm et à Vienne a été annoncée.


Détail des résultats financiers trimestriels

Le chiffre d'affaires au quatrième trimestre 2013 s'est élevé à 78,2 millions d'euros, soit une augmentation de 7 % par rapport au quatrième trimestre 2012 et une légère hausse par rapport au troisième trimestre 2013. Les revenus récurrents se sont élevés à 74,4 millions d'euros, soit une augmentation de 8 % par rapport au quatrième trimestre 2012 et une hausse de 1 % par rapport au troisième trimestre 2013. Les revenus récurrents du trimestre ont représenté 95 % du chiffre d’affaires total.

  • Le coût des ventes au quatrième trimestre 2013 s'est élevé à 31,4 millions d'euros, soit une augmentation de 8 % par rapport au quatrième trimestre 2012 et une diminution de 2 % par rapport au troisième trimestre 2013.
  • La marge brute s'est élevée à 46,8 millions d'euros au quatrième trimestre 2013, soit une augmentation de 6 % par rapport au quatrième trimestre 2012 et une hausse de 1 % par rapport au troisième trimestre 2013. 
  • Les coûts commerciaux et marketing au quatrième trimestre se sont élevés à 6,4 millions d’euros, soit une augmentation de 16 % par rapport au même trimestre de l'année précédente et au troisième trimestre 2013, du fait en partie de l'augmentation des commissions sur ventes. Les autres frais administratifs et frais généraux2  se sont élevés à 6,7 millions d'euros, soit un recul de 8 % par rapport au quatrième trimestre 2012 et une baisse de 6 % par rapport au troisième trimestre 2013. 

L’EBITDA ajusté pour le quatrième trimestre 2013 s'est élevé à 33,8 millions d'euros, soit une augmentation de 8 % par rapport au quatrième trimestre 2012 et une légère hausse par rapport au troisième trimestre 2013. La marge d’EBITDA ajusté a atteint 43,2 % contre 42,8 % au quatrième trimestre 2012 et 43,1 % au troisième trimestre 2013.

Les dépréciations, amortissements et pertes de valeur au quatrième trimestre 2013 se sont élevés à 13,5 millions d'euros, soit une augmentation de 4 % par rapport au quatrième trimestre 2012 et un recul de 11 % par rapport au troisième trimestre 2013. À compter du quatrième trimestre 2013,
Interxion a modifié les durées d’amortissement de certains actifs afin de refléter avec plus de précision leur durée réelle d’utilisation en s’appuyant sur l'expérience de la société au cours des 15 dernières années en matière d'exploitation et de maintenance des actifs des data centers. Cette modification des durées d’amortissement a réduit de 2,0 millions d'euros la charge d’amortissement au quatrième trimestre.

Le bénéfice d'exploitation au quatrième trimestre 2013 s'est élevé à 19,0 millions d'euros, soit une augmentation de 29 % par rapport au quatrième trimestre 2012 et une progression de 9 % par rapport au troisième trimestre 2013.

Les coûts de financement nets au quatrième trimestre 2013 se sont élevés à 5,6 millions d'euros, soit une diminution de 1 % par rapport au quatrième trimestre 2012, et un recul de 85 % par rapport au troisième trimestre 2013, au cours duquel la société a comptabilisé une charge exceptionnelle de 31.0 millions d'euros liée à son opération de refinancement. Abstraction faite de cette charge exceptionnelle, les coûts de financement nets ont diminué de 21 % par rapport au troisième trimestre 2013 ajusté.

La charge d'impôt au quatrième trimestre 2013 s'est élevée à 3,7 millions d'euros, soit une augmentation de 6 % par rapport au quatrième trimestre 2012. Interxion a bénéficié d'une économie d'impôt de 4,1 millions d'euros au troisième trimestre 2013, dont une partie est liée à la charge exceptionnelle de refinancement mentionnée plus haut.

Le bénéfice net a été de 9,8 millions d'euros au quatrième trimestre 2013, soit une augmentation de 73 % par rapport au quatrième trimestre 2012. Interxion a enregistré une perte nette de 16,5 millions d'euros au troisième trimestre 2013, du fait de la charge exceptionnelle de refinancement de 31,0 millions d'euros mentionnée plus haut. Le bénéfice par action au quatrième trimestre 2013 a été de 0,14 euro sur une moyenne pondérée de 69,5 millions d'actions diluées, contre 0,08 euro sur une moyenne pondérée de 69,1 millions d'actions diluées au quatrième trimestre 2012.

Les flux de trésorerie opérationnels, qui correspondent aux flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation avant paiement ou encaissement des intérêts et de l'impôt sur les bénéfices des sociétés, se sont élevés à 23,0 millions d'euros, soit une diminution de 30 % par rapport au quatrième trimestre 2012 et un recul de 28 % par rapport au troisième trimestre 2013 qui résultaient l'un et l'autre des variations du besoin en fonds de roulement. 
Les investissements décaissés, immobilisations incorporelles incluses, se sont élevés à 55,3 millions d'euros au quatrième trimestre 2013, contre 28,2 millions d'euros au quatrième trimestre 2012 et 26,5 millions d'euros au troisième trimestre 2013.
La trésorerie, les équivalents de trésorerie et placements à court terme s'élevaient à 45,7 millions d'euros au 31 décembre 2013, contre 68,7 millions d'euros fin 2012. Le montant total des emprunts s'élevait à 364,0 millions d'euros fin 2013, contre 288,1 millions d'euros fin 2012, la société ayant investi dans des capacités additionnelles de data centers, ayant refinancé sa dette grâce à un emprunt complémentaire à long terme de 65 millions d'euros et à une augmentation de sa facilité de crédit renouvelable de 40 millions d'euros, et ayant contracté plusieurs emprunts hypothécaires au cours de l'année. Au 5 mars 2014, un montant de 20 millions d'euros avait été utilisé au titre de la facilité de crédit renouvelable.

À la fin du quatrième trimestre 2013, l'espace équipé s'élevait à 80 100 mètres carrés contre 74 000 mètres carrés à la fin du quatrième trimestre 2012 et 79 300 mètres carrés à la fin du troisième trimestre 2013. Le taux d'utilisation, c'est-à-dire le rapport entre l'espace générateur de revenus et l'espace équipé, était de 75 % fin 2013 contre 76 % fin 2012 et 75 % à la fin du troisième trimestre 2013.

Détail des résultats financiers annuels

Le chiffre d'affaires pour l'ensemble de l'année 2013 s'est élevé à 307,1 millions d'euros, soit une progression de 11 % par rapport à l'ensemble de l'année 2012. Les revenus récurrents pour 2013 se sont élevés à 291,3 millions d'euros, soit une progression de 12 % par rapport à 2012, et ils ont représenté 95 % du chiffre d’affaires total en 2013, contre 94 % en 2012.

La marge brute a été de 183,0 millions d'euros en 2013, soit une progression de 12 % par rapport à 2012.

Les coûts commerciaux et marketing se sont élevés à 22,8 millions d'euros en 2013, soit une augmentation de 14 % par rapport à 2012.

L’EBITDA ajusté pour 2013 a représenté 131,8 millions d'euros, soit une progression de 15 % par rapport à 2012. La marge d’EBITDA ajusté pour 2013 a atteint 42,9 % contre 41,5 % en 2012.

Le bénéfice net s'est élevé à 6,8 millions d'euros en 2013, contre 31,6 millions d'euros en 2012. Le bénéfice dilué par action était en 2013 de 0,10 euro sur une moyenne pondérée de 69,3 millions d'actions diluées, contre 0,46 euro sur une moyenne pondérée de 68,3 millions d'actions diluées en 2012. En 2013, le bénéfice net et le bénéfice par action ont été affectés par la charge exceptionnelle avant impôts de 31,0 millions d'euros mentionnée plus haut. 

Les flux de trésorerie opérationnels, qui correspondent aux flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation avant paiement ou encaissement des intérêts et de l'impôt sur les bénéfices des sociétés, se sont élevés à 102,7 millions d'euros en 2013, contre 111,7 millions d’euros en 2012. 
Les investissements décaissés, immobilisations incorporelles incluses, se sont élevés à 143,4 millions d'euros en 2013, contre 178,3 millions d'euros en 2012. 
Au cours de l'année 2013, Interxion a ouvert de nouvelles capacités dans 8 des 11 pays où la société est implantée, ce qui représente environ 6 100 mètres carrés d'espace équipé. En 2013, la société a installé 3 500 mètres carrés générateurs de revenus. 

Perspectives de la société

La société présente ses orientations pour l'ensemble de l'année 2014 :

Chiffre d'affaires 334 millions d'euros - 344 millions d'euros
EBITDA ajusté 145 millions d'euros - 152 millions d'euros
Investissements (immobilisations incorporelles incluses) 140 millions d'euros - 160 millions d'euros

     
Déclarations prévisionnelles

Ce communiqué de presse contient des déclarations prévisionnelles qui impliquent des risques et des incertitudes. Les résultats réels peuvent différer significativement des attentes exposées dans ces déclarations prévisionnelles. Parmi les facteurs qui peuvent créer ces écarts figurent, sans que cela soit limitatif, la difficulté de réduire les dépenses opérationnelles sur le court terme, l’impossibilité d'utiliser la capacité des nouveaux data centers et des agrandissements de data centers prévus, une concurrence significative, le prix et l'approvisionnement de l’électricité, une surcapacité du secteur des data centers, une performance en-deçà des niveaux de service contractés et d'autres risques parfois décrits dans les rapports d'Interxion à la SEC (Securities and Exchange Commission). Interxion ne s’engage nullement à mettre à jour les informations prévisionnelles contenues dans ce communiqué de presse.

Utilisation d’informations non-IFRS

L’EBITDA correspond au bénéfice d'exploitation augmenté du montant des dépréciations, amortissements et pertes de valeur des actifs. Tel que nous le définissons, l’EBITDA ajusté correspond à l’EBITDA ajusté afin d’exclure les paiements en actions, les variations à la hausse / à la baisse des provisions pour les contrats de location déficitaires, ainsi que les revenus tirés de la sous-location des sites des data centers non utilisés. La marge d’EBITDA ajusté est définie comme l’EBITDA ajusté exprimé en pourcentage du chiffre d'affaires. Nous mentionnons l’EBITDA, l’EBITDA ajusté et la marge d’EBITDA ajusté pour complément d'information car nous savons que certains investisseurs s'appuient sur ces indicateurs et qu'il en est fait état dans nos engagements financiers liés à notre facilité de crédit renouvelable de 100 millions d'euros, et à nos obligations garanties de premier rang à 6,00 % d'un montant de 325 millions d'euros arrivant à échéance en 2020. Cependant, d'autres sociétés peuvent définir différemment l’EBITDA, l’EBITDA ajusté et la marge d’EBITDA ajusté. L’EBITDA, l’EBITDA ajusté et la marge d’EBITDA ajusté ne constituent pas des mesures de la performance financière au sens des IFRS et ne peuvent pas être considérés comme une alternative au bénéfice d'exploitation ou à une mesure de la liquidité, ou comme alternative au résultat net en tant qu’indicateurs de notre performance opérationnelle ou toute autre mesure de performance établie conformément aux IFRS.

Un rapprochement entre le bénéfice net et l’EBITDA et entre l’EBITDA et l’EBITDA ajusté est effectué dans les notes de notre compte de résultat consolidé, lequel est présenté sur notre site internet dans la rubrique « Investor Relations ».

Les montants portant sur le bénéfice dilué par action ajusté3 sont calculés sur la base du bénéfice net ajusté . Un rapprochement du bénéfice net et du bénéfice net ajusté est présenté sur notre site internet dans la rubrique « Investor Relations ».

Interxion ne fournit pas d'estimations prévisionnelles du bénéfice net, du bénéfice d'exploitation, des dépréciations,  amortissements et pertes de valeur, des paiements en actions, pas plus que des variations à la hausse / à la baisse de la provision pour contrats de location déficitaires, ou encore des revenus tirés de la sous-location des sites de data centers non utilisés, qui sont utilisées pour procéder au rapprochement avec  l’EBITDA ajusté. La Société n'est donc pas en mesure de fournir des informations prévisionnelles concernant le rapprochement avec l’EBITDA ajusté.


A propos d’Interxion

Interxion (NYSE: INXN) est l'un des principaux fournisseurs de services de data centers de colocation neutres vis-à-vis des opérateurs Télécom et des fournisseurs de cloud en Europe, comptant un vaste ensemble de clients dans 36 data centers répartis sur 11 pays européens. Les data centers d'Interxion, conçus de façon uniforme et efficients sur le plan énergétique, proposent aux clients une sécurité et une disponibilité étendues pour leurs applications critiques. Avec plus de 500 fournisseurs de connectivité et 19 points d'interconnexion Internet européens, Interxion a créé des hubs cloud, de contenu, financiers et de connectivité qui facilitent l'activité de communautés d'intérêt de clients en plein essor. Pour de plus amples informations, merci de consulter www.interxion.com/fr-be

Document traduit de l’anglais pour diffusion en France uniquement. Le document officiel du groupe INTERXION est disponible sur son site internet dans la rubrique « Investor Relations ».


Contacts :

Jim Huseby
Relations avec les investisseurs
Interxion
Tél. : +1-813-644-9399
IR@interxion.com

Lewis PR
Morgane Meyer / Raphaële Coulot-Brette
Tél. : +33 (0)1 55 31 98 01 / +33 (0)1 83 94 04 99
Email : InterxionFrance@lewispr.com

1 Les investissements décaissés, incorporels inclus, correspondent aux paiements réalisés pour l'acquisition de constructions, de bâtiments, d’équipements et d’investissements incorporels, tels que présentés dans l'état consolidé des flux de trésorerie sur la ligne « Achat de constructions, bâtiments et équipements » et « Achat d'actifs incorporels ».

2 Les autres frais administratifs et frais généraux ne prennent pas en compte les dépréciations, amortissements, pertes de valeur,  paiements en actions, variations à la hausse / (à la baisse) des coûts sur contrats de location déficitaires

3 Tel que nous le définissons, le bénéfice net ajusté correspond au bénéfice net abstraction faite des effets de la charge du refinancement, des intérêts capitalisés, des modifications de la durée d’amortissement des actifs, des ajustements d'impôts différés, de l'impôt de crise néerlandais, ainsi que des effets de l'impôt sur les bénéfices des sociétés correspondant