Une étude menée auprès de décisionnaires européens révèle que l’informatique hybride est en plein essor

Actualités

45 % des entreprises ont déjà opté pour une approche hybride de leurs stratégies d’infrastructure informatique –
En France, les charges de travail traitées via l’informatique hybride devraient atteindre 96 % en 2016
Les charges de travail dans le cloud pourraient être multipliées au minimum par deux avec l'introduction sur le marché des services de connexion directe

PARIS, FRANCE, le 31 mars 2015 – Les stratégies informatiques hybrides sont devenues la nouvelle norme, selon une récente étude d'IDG Connect réalisée à la demande d’INTERXION HOLDING NV (NYSE : INXN), l'un des principaux fournisseurs européens de services de data centers de colocation neutres vis-à-vis des opérateurs Télécom et des fournisseurs de cloud. IDG Connect a interrogé 625 décisionnaires informatiques d'entreprises européennes de moyenne et grande taille à propos de leur configuration informatique actuelle et de leurs plans d'infrastructure à moyen et long terme.

L'étude montre qu'en matière de stratégies d'infrastructure privilégiées, la réalité actuelle et les prévisions à moyen et à long terme sont hybrides, avec une solution provenant de sources multiples et composée de data centers en interne et de clouds publics et privés externes. 45 % des entreprises ont déjà mis en place des solutions informatiques hybrides. En France, on observe un pourcentage plus important que la moyenne européenne avec 49 % des participants qui utilisent déjà un modèle informatique hybride. En 2016, ce pourcentage devrait atteindre 96 %.

50 % des personnes interrogées exécutent des environnements de cloud privé et 38 % utilisent des services de cloud public (en France, 51 % et 46 %), tandis que 51 % des participants ont indiqué qu’ils prévoyaient de transférer plus de charges de travail vers le cloud public au cours des cinq prochaines années. Toutefois, 53 % des personnes interrogées pensent que les data centers sur site devraient constituer un élément central dans la façon dont les entreprises gèrent leurs données d’importance critique et sensibles, que les data centers soient gérés en interne ou par un fournisseur de services.

L'étude montre également que de hauts niveaux de connectivité entre ces ressources informatiques disparates encourageraient une plus forte migration vers le cloud. Cette adoption plus forte du cloud par les entreprises se heurte à des obstacles majeurs que sont les préoccupations en matière de sécurité (53 %) et de performances réseau (47 %). En France, les obstacles les plus couramment cités sont les performances réseau (51 %) et les règles de gouvernance (43 %). La sécurité des informations n’est un obstacle que pour 29 % des entreprises françaises. Il est néanmoins intéressant de noter que les personnes interrogées ont répondu qu'elles multiplieraient au moins par deux les charges de travail traitées dans le cloud, ce qui représente une augmentation de 24 % à 42 %, si ces difficultés étaient surmontées. 41 % des participants envisagent d'ores et déjà de contourner Internet et d'opter pour des solutions professionnelles, en se connectant au cloud via une connexion WAN ou une solution de connexion directe. L’approche française est différente des autres pays européens : seulement 14 % des personnes interrogées sont connectées au cloud via une solution de connexion directe ou par une connexion WAN, 86 % utilisant Internet pour connecter leur data center au cloud.

« Cette étude nous démontre que l'adoption du cloud par les entreprises est déjà bien engagée, et que la prochaine vague de migration vers le cloud est imminente », a déclaré Ian McVey, Directeur des segments Entreprises et Intégrateurs de Systèmes d'Interxion. « Le nombre d'entreprises utilisant des services de connexion directe va encore accélérer l'adoption du cloud. Tout cela ne fait que confirmer que la nouvelle réalité informatique est hybride. »

Pour plus d'informations sur la manière dont les stratégies de data centers d'entreprise évoluent, vous pouvez télécharger le rapport « L'Essor de l'Informatique Hybride » ici. Une vidéo de présentation des conclusions est également disponible ici.

– FIN –
À propos d’Interxion

Interxion (NYSE: INXN) est l'un des principaux fournisseurs de services de data centers de colocation neutres vis-à-vis des opérateurs Télécom et des fournisseurs de cloud en Europe, comptant un vaste ensemble de clients dans 39 data centers répartis sur 11 pays européens. Les data centers d'Interxion, conçus de façon uniforme et efficients sur le plan énergétique, proposent aux clients une sécurité et une disponibilité étendues pour leurs applications critiques.
Avec plus de 500 fournisseurs de connectivité, 350 fournisseurs de cloud et 20 points d'interconnexion Internet européens présents sur l’ensemble de sa couverture géographique, Interxion a créé des hubs financiers, de contenu, de cloud et de connectivité qui facilitent l'activité de communautés d'intérêt de clients en plein essor. Pour de plus amples informations, merci de consulter www.interxion.com/fr.

À propos d’IDG Connect
IDG Connect est la division de génération de la demande de International Data Group (IDG), la plus grande société mondiale de médias technologiques. Fondée en 2006, l’entreprise utilise son accès aux informations détaillées de 38 millions de décideurs professionnels pour réunir les spécialistes du marketing technologique et des cibles pertinentes de 137 pays dans le monde. Engagée à offrir à un public informatique mondial hétérogène une plate-forme de messagerie réellement localisée, IDG Connect publie également des documents de réflexion sur le leadership spécifiques à chaque marché pour le compte de ses clients et réalise des études pour ses marketeurs B2B dans le monde entier. www.idgconnect.com

Contacts Presse :

Lewis PR
Christel Sandi / Raphaële Coulot-Brette
Tél. : +33 6 34 50 89 71 / +33 (0)1 83 94 04 99
Email : InterxionFrance@lewispr.com

Interxion France
Vanessa Crosnier, Directrice Marketing
Tél. : +33 (0)1 53 56 81 86
Email : vanessac@interxion.com