Marseille, ville monde

Blog

Une ville au cœur de la connectivité Télécom et Internet entre
l’Europe, l’Asie, l’Afrique et le Moyen-Orient

Par Fabrice Coquio, président d’Interxion France

En France, si la majeure partie des dynamiques économiques sont centralisées sur Paris, d’autres villes en région ont initié des projets d’aménagement et de développement économique destinés à restaurer ou à développer leur rayonnement mondial. C’est notamment le cas de Marseille, où nous avons décidé d’installer notre 8ème data center français. Située au carrefour de l’Europe et du monde méditerranéen, cette ville dispose de nombreux atouts, dont une concentration des réseaux télécoms internationaux, faisant d’elle, une ville de classe mondiale.

Si l’on en croit la définition donnée par Wikipédia, l’appellation « ville monde » est attribuée à une ville qui « exerce des fonctions stratégiques à l’échelle mondiale, un centre qui organise des flux et qui s’inscrit dans les réseaux, un pôle de commandement dans la mondialisation ». Qu’en est-il de Marseille ?

De nombreux classements existent et se font concurrence pour classer les villes selon divers critères. Celui établit par GaWC retient plus particulièrement notre attention car il classe les villes selon leur « insertion dans le réseau des firmes de services supérieurs aux entreprises ». Par firmes de services, il est entendu : conseil aux entreprises, secteur finance et banques, publicité et conseil juridique. Répertoriée dans la catégorie « Gamma », Marseille est la troisième ville de France à figurer dans ce classement.

Le concept de « ville monde » est relativement récent. Pourtant, Marseille, plus ancienne ville de France, était déjà une ville monde il y a 2600 ans, au moment de sa fondation. Son emplacement géographique lui a rapidement permis de s’imposer comme une plate-forme commerciale stratégique, un carrefour migratoire et culturel de premier plan qui perdure encore aujourd’hui. Capitale mondiale de la culture en 2013, 4ème port de transport de marchandises d’Europe et classée 40ème ville la plus innovante sur 445 dans le monde selon l’OCDE, Marseille a su miser sur ses atouts pour dynamiser son développement et se positionner comme capitale économique et culturelle de l’Europe du Sud.

Autre preuve de son potentiel : l’Opération d’Intérêt National, Euroméditerranée. Ce projet d’aménagement urbain et de développement économique, culturel et social initié en 1995 a pour objectif de renforcer l’attractivité et le rayonnement de la ville entre l’Europe et la Méditerranée. Dans ce cadre, des entreprises de classe internationale ont d’ores et déjà décidé de s’implanter dans le secteur, à l’image de CMA-CGM, Sodexo ou encore Deloitte. Dans le quartier d’affaires de la Joliette, ce sont 800 entreprises du tertiaire, du commerce international et des télécommunications qui ont élu domicile. De nombreuses sociétés du monde audiovisuel ont, quant à elles, choisi de s’installer dans le quartier de la Belle de Mai. Ces entreprises, qui sont pour beaucoup tournées vers l’international, génèrent une quantité croissante de flux de données qu’il faut pouvoir faire transiter pour fournir tous les contenus produits à l’ensemble du monde.

Grâce à la présence de multiples points d’atterrissage des câbles sous-marins de télécommunications à Marseille, la ville se trouve au carrefour de la connectivité entre l’Europe du Sud, l’Asie, l’Afrique et le Moyen-Orient. Déployés sur près de
20 000km, ils relient Marseille à des dizaines de pays jusqu’à Singapour et la Chine ! En s’appuyant sur les nombreux opérateurs télécoms également présents, Marseille devient une véritable ville de transit d’informations et de données, le terrain idéal au développement du prochain hub télécom européen majeur. De plus, elle est intégrée au pôle de compétitivité mondial SCS (Solutions Communicantes Sécurisées), un rayonnement mondial qui reflète la dynamique numérique de la Cité Phocéenne.

Marseille dispose d’une forte attractivité pour les acteurs du numérique et des télécoms, jouant pleinement un rôle pivot entre la France, l’Europe, l’Afrique, le Moyen-Orient et l’Asie. Les acteurs présents à Marseille peuvent de cette manière accéder à de nouveaux marchés.
En s’implantant à Marseille, véritable « ville monde », nous contribuons à développer la mise en place des infrastructures de classe mondiale qui favorisent l’arrivée, la densification et l’implantation des réseaux.

La présence de ces puissantes infrastructures permettra de répondre aux attentes des acteurs économiques cherchant à servir de nouveaux marchés, et de repousser les limites actuelles pour ainsi redistribuer les cartes entre les différentes « villes monde ». Ce n’est d’ailleurs sans doute pas un hasard si le géant de la vidéo à la demande, Netflix, a choisi de produire une série intitulée « Marseille » pour marquer son implantation en France et en Europe !