Blog

Les 5 problèmes les plus courants pouvant altérer les performances du Cloud

Le cloud constitue une formidable opportunité pour les entreprises. Alors que les applications SaaS se démocratisent et que diverses opérations et activités commencent à intégrer l’IoT, nous assistons à l’adoption de plus en plus massive des solutions cloud. Alliant l’évolutivité et la puissance de calcul indispensables aux applications traitant d’importants volumes de données, le cloud offre également la flexibilité et la rentabilité nécessaires pour délivrer un avantage concurrentiel aux entreprises.

L’incroyable potentiel des applications et appareils nouvelle génération suscite un grand enthousiasme chez les entreprises, qui peuvent rapidement déchanter en cas de problèmes de performances. Délais de réponses importants, pertes de connectivité, débits insuffisants... voici quelques-unes des complications liées à un environnement cloud mal configuré. Les applications basées sur le cloud sont de plus en plus utilisées pour répondre à des besoins métier critiques. De fait, des performances réseau insuffisantes peuvent avoir de sérieuses conséquences qui peuvent en freiner l’adoption au sein des entreprises.

Voici donc la liste des 5 problèmes les plus fréquents de performances dans le cloud :

1. Se fier à Internet pour accéder au Cloud

Internet est à la fois une opportunité et une menace pour les entreprises. Compte-tenu de sa portée, Internet est rentable pour atteindre de nombreux clients, partout et à tout moment. Mais lorsqu’il s’agit de charges de travail critiques pour les entreprises Internet peut engendrer un certain nombre de risques en matière de performances, notamment lors d’échanges de lourdes données business et critiques. Si vous utilisez Internet pour accéder au cloud, les performances dépendent du trafic et du débit. Ainsi, l’efficacité de vos applications peut être compromise au moment où votre entreprise en a le plus besoin. Ce problème peut encore s’aggraver si vous mettez en place des mesures de sécurité sur vos accès Internet, telles que des VPN, qui peuvent diviser le débit par deux. Les directives de gouvernance et de réglementation peuvent d’ailleurs exiger une connectivité sécurisée afin de réduire l’exposition de votre entreprise via Internet.

2. Subir des temps de latence trop élevés pour vos applications

Les affaires se basent sur la rapidité des échanges, et vos clients n’en demandent pas moins : chaque moment perdu aura des répercussions sur leurs revenus. Dans le cas où votre organisation décide d’investir considérablement dans des applications d’entreprise pour vous donner un avantage concurrentiel, celles-ci donneront leur plein potentiel uniquement si leur performance est à la hauteur.

En hébergeant votre infrastructure cloud dans un data center privé isolé, vous vous exposez à des problèmes de latence et à une faible capacité en matière de connectivité, liés à la distance entre les data centers et aux services d’interconnexion. Ces problèmes de latence ralentissent vos opérations internes et, à terme, impactent vos clients. Si vos applications d’entreprise peinent à absorber les pics de charge, votre organisation peut subir des pertes de revenus, voir sa réputation entachée et ne pas atteindre les objectifs de sa migration dans le cloud.

3. Des applications mal intégrées

Les applications exécutées de façon isolées se transforment en silos de données. Pour maximiser leur valeur ajoutée, les entreprises doivent permettre à leurs applications de communiquer les unes avec les autres et de s’intégrer de manière transparente pour apporter des résultats concrets. À titre d’exemple, elles peuvent lier leurs applications au back-end via des API. Il est difficile d’y parvenir avec des applications qui se trouvent à des emplacements différents, par exemple si certaines sont exécutées sur site et d’autres sur des serveurs cloud. Selon les prévisions de Gartner, fin 2018, 90 % des organisations n’avaient pas de stratégie d’intégration des applications, ce qui se traduisait par des problèmes d’intégration, une plus grande complexité et des coûts en hausse.

4. Un manque de qualifications en interne

Lors du déploiement et de la gestion d’un environnement cloud, la complexité est un problème récurrent. Plus les exigences de l’entreprise sont complexes, plus il est nécessaire de pouvoir compter sur des compétences spécialisées pour surmonter cette complexité. L’efficacité du cloud peut donc être compromise par l’absence d’expertise interne dédiée à la gestion d’aspects critiques tels que la performance, le réseau, la sécurité et le stockage. Dans ces circonstances, l’environnement cloud de l’entreprise n’est pas optimisé pour permettre d’obtenir les résultats escomptés. Au final, il peut s’avérer fastidieux et frustrant d’exécuter, d’accéder à des applications et à des services cloud, tant pour le personnel que pour les clients.

5. Des performances freinées par des applications existantes

Lors de l’implémentation d’un environnement cloud, il n’est pas rare de constater que certaines applications ne sont pas adaptées au cloud. Certaines applications existantes conviennent mieux à un environnement sur site qu’à un cloud public. Il est essentiel pour une entreprise s’appuyant sur des infrastructures existantes et des environnements complexes de disposer d’une infrastructure réseau parfaitement intégrée, pour pouvoir prioriser le trafic, sans quoi elle risque d’être confrontée à des problèmes de performances et à une augmentation significative de ses coûts.

Des performances élevées grâce à un cloud hybride en colocation

Si ces problèmes de performances dans le cloud sont courants, ils ne sont pas insurmontables. Il est possible de les résoudre définitivement grâce à l’offre de cloud hybride hébergé en colocation d’Interxion. Regroupant un réseau haute capacité de 50 data centers répartis dans 13 villes européennes, l’infrastructure d’Interxion intègre des solutions de connectivité privée de couche 2, simples à utiliser, pour optimiser les performances dans le cloud, ainsi qu’une vaste communauté d’opérateurs télécom pour améliorer les options de connectivité. Les clients d’Interxion évitent ainsi les aléas liés au fait d’accéder au cloud public uniquement via Internet et peuvent compter sur une infrastructure réseau capable de gérer des charges de travail dans le cloud extrêmement élevées.

En dépassant les problèmes quotidiens de performances, les organisations sont à même d’adopter des applications de nouvelle génération, pour transformer les promesses du cloud en véritable avantage concurrentiel.

Vous voulez doper vos performances dans le cloud ? Découvrez comment le cloud hybride hébergé en colocation d’Interxion peut maximiser les performances de votre environnement cloud.