10 ans de travail pour quantifier l’explosion de la croissance des données d’entreprise

Dave McCrory, VP Growth

Les catégories

4 janvier 2021

En 2010, chez Dell DCS, il m’est apparu évident que la création et la collecte de données étaient une tendance à examiner. Au fil des recherches, de nouvelles découvertes ont conduit à une question plus large :

Que se passe-t-il lorsque les sources qui créent des données et les ensembles de données commencent à grandir et à interagir ? 

Pour répondre à cette question, il faut commencer par imaginer les données comme une planète ou un objet avec une masse suffisante. À mesure que les données s’agrègent en masse, elles vont probablement attirer des services et des applications supplémentaires. Il s’agit du même phénomène de gravité constaté avec les objets autour d’une planète.

 

Gravité des données (Nom) * da·ta grav·i·té

 

L’effet qui attire de grands ensembles de données ou des applications/services très actifs vers d’autres grands ensembles de données ou des applications/services très actifs est le même que celui du phénomène de gravité attirant les planètes ou étoiles.

 

Les entreprises les plus clairvoyantes pourraient essayer d’exploiter l’effet de la croissance des données et de l’attraction dans le cloud. Cependant, la plupart des grandes entreprises ne sont pas pleinement conscientes de la rapidité de croissance de leurs données.

Elles n’ont pas non plus totalement conscience du nombre d’éléments qui génère une activité de création de données, notamment :

  • Capteurs
  • Systèmes
  • Collaborateurs
  • Clients
  • Les applications/services qui interagissent avec ces éléments

Tous ces éléments doivent fonctionner de la manière la plus rapide, efficace et sécurisée possible. Cela nécessite d’être à proximité des sources de création, de traitement, d’agrégation, d’échange et d’enrichissement des données. Les entreprises ne peuvent pas espérer des résultats optimaux avec de grands volumes de données traités au sein de réseaux lents et éloignés. .

Si vous travaillez avec de grandes quantités de données et/ou des niveaux élevés d’activité de traitement, les autres éléments du système doivent être au plus près de ceux-ci.

 

Qu’est-ce que l’amplification de la gravité des données ?

Ce n’est plus le logiciel qui consomme notre monde, mais les données, et elles vont continuer à le faire dans un futur proche. Plus spécifiquement, il existe cinq tendances macro qui amplifient la gravité des données, dont :

;
Enterprise Data Stewardship

Administration des données d’entreprise

 

L’entreprise est rapidement en train de devenir le régisseur des données du monde

D’ici 2025, 80 % des données mondiales résideront au sein des entreprises

Augmente le volume de données à regrouper et à stocker

Mergers & Acquisitions

Fusions et acquisitions

 

 

La mondialisation augmente les fusions et acquisitions d’entreprises à grande échelle

Les volumes de ces transactions devraient revenir aux niveaux pré-COVID en 2021

Augmente le nombre de sources de données participant à l’échange de données

Digital-Enabled Interactions

Interactions numériques

 

Digitalisation croissante des flux d’entreprise

Les interactions numériques ont deux fois plus d’importance que les interactions physiques

Augmente les volumes d’échange de données d’entreprise à l’échelle mondiale

Data Localization

Localisation des données

 

Développement des politiques juridiques et réglementaires nécessitant un stockage local des données

D’ici 2022, 87 % des responsables informatiques géreront des copies locales des données sur les clients et les transactions pour des questions de conformité

Augmente le nombre de sites d’entreprise pour l’agrégation de données

Cyber-Physical

Cyber-physique

 

 

Intégration des systèmes de sécurité physique et numérique pour améliorer la cybersécurité des entreprises

D’ici 2023, 70 % des produits de sécurité intégreront les systèmes IT-OT-IOT

Augmente les types et les volumes de création et d’échange de données

 

Ces facteurs alimentent l’explosion des données. La gravité des données inhibe les performances des flux d’entreprise, soulève des préoccupations en matière de sécurité et augmente les coûts, des problèmes auxquels s’ajoutent les exigences réglementaires et d’autres contraintes artificielles. Avec la gravité des données, les lois de la physique et de l’informatique se croisent pour entrer dans une nouvelle ère d’architectures informatiques que les entreprises seront amenées à adopter et les fournisseurs de services pressés de prendre en charge.

 

Ces dernières années, je n’ai cessé de chercher, de tester et d’ajuster une formule et une méthodologie en matière de gravité des données afin d’expliquer l’intensité de ce phénomène. Une fois admise la base de la formule (masse x activité), je savais que je pourrai enfin commencer à quantifier les choses, ce qui était impossible avant cette réalisation.

 

Pourquoi Digital Realty

En tant que consultant en stratégie et en architecture des données, j’ai récemment commencé à travailler avec Digital Realty comme client. Je me suis vite rendu compte que nous partagions la même vision pour l’avenir, à savoir celle d’un monde où la gravité des données influence l’ensemble des infrastructures informatiques hybrides.

Plus tôt cette année, j’ai rejoint l’équipe à temps plein pour aller plus loin dans cette vision. Cela a été une étape décisive dans mon parcours de recherche intensive de 10 ans sur la collecte, la croissance et l’activité des échanges privés de données.

J’ai rejoint l’équipe de Digital Realty pour son approche visionnaire de l’économie numérique. Cela se traduit par la capacité à avoir anticipé la construction d’installations de data centers de colocation au niveau mondial.  Ils constituent des lieux d’interconnexion sécurisé et neutre pour les entreprises et fournisseurs de services qui hébergent leurs infrastructures à proximité, mais séparées les uns des autres. En tant que plus grand fournisseur mondial de capacités de data centers de colocation1, Digital Realty dispose d’un point de vue privilégié sur la façon dont les infrastructures technologiques sont construites, déployées et exploitées. Ensemble, nous avons donc choisi de jouer un rôle actif dans la compréhension des effets de l’intensité de la gravité des données et de ses implications pour une nouvelle architecture reposant sur la transformation numérique.

 

Découvrez le Data Gravity Index DGx™ 1.0

Depuis que j’ai rejoint Digital Realty, je travaille sur ce qui était jusqu’à aujourd’hui un projet secret appelé Data Gravity Index DGx™ 1.0. C’est ce que j’appelle une étape décisive. La gravité des données a désormais une méthodologie, une formule en attente de brevet et un modèle déchiffrable. C’est la première fois que la gravité des données est mesurée et quantifiée pour les entreprises du Global 2000.

 

Qu'offre le Data Gravity Index DGx?

  • Le Data Gravity Index DGx donne une idée de la rapidité de croissance et de la consommation des données au cours des cinq prochaines années, et de ce que cela implique pour le Forbes Global 2000.
  • Il fournit un score de gravité des données pour 21 agglomérations mondiales afin d’aider les entreprises à comprendre les implications de la création, de l’agrégation et de l’échange privé de données d’entreprise.

Afin de proposer un premier outil de mesure et de quantification efficace de la gravité des données pour les entreprises du Global 2000, nous avons passé 12 mois à compiler les recherches de multiples sources reconnues. Nous avons par ailleurs réalisé une étude complète des causes et effets. Finalement, nous avons pu élaborer une formule pour mesurer, quantifier et déterminer les implications de l’explosion de la croissance des données d’entreprise.

Le calcul de la gravité des données nécessite une méthodologie prenant en compte la masse des données, l’activité des données, la bande passante et la latence. Le Data Gravity Index DGx™ instaure une formule en attente de brevet qui quantifie et prédit la création continue de données dans 21 agglomérations dans le monde.

Calculé en gigaoctets de données par seconde, le score fournit une référence relative pour mesurer la création, l’agrégation et le traitement des données. Il considère plusieurs attributs des entreprises du Global 2000, notamment :

  • Données firmographiques (segment industriel, nombre de salariés, chiffre d’affaires, localisation et entité sociale)

  • Données technographiques (dépenses informatiques, fournisseurs privilégiés, distribution du trafic réseau, PoP réseau/data center/cloud)

  • Références du secteur (taux de création/transfert de données, latence par méthode d’accès, type d’utilisateur, localisation, type d’application, taux de croissance, utilisation du cloud, services de mise en réseau, services distribués, technologies de données, points de terminaison, appareils des utilisateurs et cas d’utilisation d’applications)

 

Que doivent faire les entreprises concernant la gravité des données ?

La gravité des données impose une nouvelle architecture axée sur les données qui inverse le flux de trafic pour amener les utilisateurs, les réseaux et les clouds vers des données d’entreprise hébergées de manière privée. Avec cette nouvelle architecture, les obstacles liés à la gravité des données sont éliminés et de nouvelles capacités sont libérées.

Pour les entreprises du Global 2000, la gravité des données signifie que le data center de colocation doit passer au niveau supérieur. Il doit s’agir d’un lieu d’interconnexion sûr et neutre pour l’hébergement privé de données en colocation, connecté aux services publics, utilisateurs, partenaires, employés et à toute chose, et ce à l’échelle mondiale

 

Que doivent faire les fournisseurs de services concernant la gravité des données ?

Aucun secteur n’est à l’abri des perturbations et obstacles créés par la gravité des données. Par exemple, si vous réfléchissez aux problèmes de sécurité et de latence dans les domaines de la santé et de la finance, il n’est pas difficile d’imaginer les dégâts que cela peut causer.

Notre initiative vis-à-vis de la gravité des données nous permet d’aider les fournisseurs de services en les mettant dans une position idéale pour se procurer des avantages concurrentiels. La clé consiste à positionner leurs capacités près des données d’entreprises, au niveau des points de présence de celles-ci. En partenariat avec un fournisseur de data center de colocation, ces prestataires pourront bénéficier des interconnexions directes rapprochant leurs capacités des données.

 

Quel avenir pour la gravité des données et Digital Realty ?

Bien qu’il soit gratifiant de mieux comprendre la gravité des données et d’appliquer ces connaissances pour aider les entreprises et les prestataires de services du monde entier, je me réjouis déjà de travailler avec l’équipe de Digital Realty pour continuer à améliorer nos connaissances et nos initiatives dans le cadre de cette avancée majeure.

Le Data Gravity Index DGx 1.0 sera mis à jour comme le sont les logiciels, avec des versions mineures et majeures : les versions 1.X seront des versions majeures et les versions X.1 des versions mineures. De nombreuses nouveautés sont à prévoir au fil des évolutions dans l’univers de la gravité des données. Avec le Data Gravity Index DGx, nous sommes en mesure de fournir une base permettant aux entreprises d’établir une stratégie, de se développer et d’anticiper un paysage professionnel en mutation rapide et permanente, où les données constituent le moteur de l’entreprise. Je vous invite à télécharger ce rapport inaugural, à découvrir cette méga tendance et à nous faire part de vos réflexions.

text

1. IDC #US44413318, Data Age 2025, The Digitization of the World From Edge to Core, November 2018
2. Goldman Sachs, BRIEFINGS Newsletter June 16, 2020
3. McKinsey, B2B Decision Maker Pulse Survey, April 2020
4. 451 Research , Infrastructure Imperative – IT Leader Survey, November 2019
5. Gartner, Emerging Technology Analysis- Cyber-Physical Security. ID: G00726994
6. 451 Research, Market Forecast, Leased Datacenter Global Providers, 2020

Capacité mesurée à la fois en nombre de data centers et en superficie opérationnelle.